Les vergers Tissot

Une passion cultivée depuis 3 générations

A l’origine

En Haute-Savoie, on échangeait des pommes contre du vin. A l’origine, la Maison Tissot était négociant en vin à Cercier.
Dès le début du siècle, ce troc les amène à écouler leurs pommes dans les grandes villes. Après la guerre, Marie Tissot et ses fils achètent des pommes à côté très répandues dans les champs, et en font le commerce. Sur le camion qui monte régulièrement à Paris, on a inscrit la célèbre phrase de Marie « Pour vous et vos hôtes, un fruit de choix, la pomme à côte de Haute-Savoie »

Jeune verger de Booskop

A partir de 1948

Pierre et Odette Tissot concrétisent leur passion en créant des vergers à Copponex. Par la suite la famille s’installe à Pringy.

Une arboriculture structurée naît grâce aux conseils du Frère Jean-Baptiste Raynard. On plante à des distances de 3m en utilisant de l’engrais. Les premières récoltes de poires (Passe Crassane et Alexandrine) sont abondantes.
L’année 1952 est une année prometteuse. En Haute-Savoie des vergers se développent dans les régions de Groisy, Cercier, La Vallée des Usses, puis l’Albanais…

A partir de 1960

La production en plants rapprochés avec beaucoup d’engrais a amené des parasites, et les traitements insecticides et acaricides sont mal tolérés.
A l’encontre du « club des 100 tonnes/hectare », les Vergers Tissot arrachent les arbres trop rapprochés, plantent des « porte-greffes » avec de nouvelles variétés pas toujours connues. On préfère alors la qualité à la quantité, en produisant des pommes et des poires de montagne.
En 1965, les Vergers Tissots déposent la marque « Le Chalet »

Coccinelle

Les vergers

"Nous travaillons sur 40 hectares, 32 réservés aux pommes dont 2ha en Agriculture Biologique (AB) et 8 aux poires." sur Usinens et Copponex en Hte-Savoie.

Pour préserver les récoltes des intempéries, surtout de la grêle, nous sommes équipé sur la totalité du verger par des filets paragrêles afin d'eviter le meurtrissement des pommes ou des poires
Nous cultivons aujourd’hui nos fruits en ayant le plus possible recours à des méthodes naturelles ( confusion contre le ver du fruit, lachage de prédateurs, application d'argile...) afin de promouvoir notre Indication Géographique Protégée (IGP) Savoie. Ce cahier des charges impose des pommes et des poires sans résidus, non traitées après la cueillette.

Jus de fruits
Jus de fruits