La floraison du poirier

Un phénomène de toute beauté

La floraison du poirier

La floraison du poirier intervient dans le courant du mois d’avril et le pollen n’est libéré qu’à partir d’une température de 5°C. Mais l’abeille est frileuse et ne visite les fleurs pour leur pollen que lorsque les températures dépassent les 11°C.

Les fleurs des poiriers sont des inflorescences organisées en corymbe de 5 fleurs constituées chacune de 5 pétales, 5 sépales, 20 étamines et 5 styles non soudés.

Les étamines rouges repliées au centre de la fleur sont caractéristiques de la fleur du poirier. Une sur deux se redresse lorsque les anthères libèrent le pollen. Ainsi, ce dernier est libéré en deux temps, provoquant une pollinisation échelonnée de la fleur.

Les fleurs épanouies ne sont pas complètement ouvertes. Les abeilles y entrent pour butiner le nectar ou le pollen et pollinisent à chaque visite, par cette seule action.

Une fois pollinisées, les étamines rouges se foncent. Quelques jours plus tard, les pétales tomberont pour laisser place, peut-être, à la nouaison. En d’autres termes, l’ovaire de la fleur se transformera en fruit. Toutefois, chaque fleur ne donnera pas nécessairement de fruits. Cela s'explique par différents facteurs :

  • Le pollen n'est pas parvenu sur le stigmate de la fleur femelle à cause de l'absence d'insectes pollinisateurs (abeilles), d'un manque de vent favorisant le transport du pollen, ou de conditions climatiques défavorables,
  • En cas de gel ou de fraîcheur inhabituelle, les fleurs fécondées fanent et tombent au sol sans donner de fruits,
  • L'arbre peut également réguler lui-même le nombre de fruits qu'il peut porter. Ainsi, les tout jeunes fruits fécondés vont tomber naturellement. Ce phénomène s'appelle la chute physiologique.
La floraison
La floraison
La floraison
La floraison